Recherche

Le gentil Macron et le méchant Collomb : Une politique migratoire ambigue

Il y avait le méchant flic et le gentil flic.
Le gouvernement Macron inaugure-t-il la même méthode ?
Accordons-lui le bénéfice du doute, pour ne pas tout de suite sortir de cette fraicheur nouvelle que Macron nous fait vivre le temps d’un été.
Mais rien n’empêche de poser des questions. La presse dans son ensemble l’ a fait (cf Libération du 24/25 Juin 2017)
Ce qui frappe dans la visite du Ministre de l’intérieur à Calais, c’est sa détermination à n’être que du côté de la tranquillité des Calaisiens.
Monsieur Collomb n’a aucune sensibilité à l’exil, à la tragédie vécue par une majorité de migrants. Les 80% de migrants qui trouvent refuge dans les pays pauvres ont pour la plupart d’entre eux une tente qui les protège.
Monsieur Collomb semble estimer que la simple présence d’une tente constitue un appel d’air. Les demandeurs d’asile qui campent dans la rue Porte de la Chapelle savent que toute tente sera détruite par la police…
Pas de tente, OK. Alors pourquoi pas des vraies maisons ?
“Les Accueillir c’est notre honneur” Emmanuel Macron
Ah bon ! On attend la suite
* Dessin paru dans la presse iranienne

Les commentaires sont fermés.