juin 2012
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
Commentaires récents
    Catégories
    Archives

    La langue qui me parle

    La langue qui me parle

    Se pratique en miroir

    Elle hante les lignes

    Cristallines du cœur


    À la limite indécise

    Entre l’objet

    Et son image

    Se trouve

    Sa part meilleure


    Zone floue

    Zone claire

    L’amour en-dessous

    Sans frontière !

    Maria Zaki (Soudain les roses pourpres, 2012).

    Commentaires :

    Fadila dit :

    10/06/2012 à 11:55

    Bonjour Maria,
    J’aime beaucoup ce poème, surtout les deux premiers vers.
    Bonne inspiration !

    Écrire une réponse

    Jacques Herman dit :

    07/06/2012 à 21:59

    Un petit côté Rembrandt dans le recours au clair-obscur qui demeure le meilleur compte-rendu de la vie. Bravo.

    Les commentaires sont fermés.