juin 2011
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
Commentaires récents
    Catégories
    Archives

    Depuis le retour de tes heures

    Depuis le retour

    De tes heures

    Au milieu de mes jours

    Le temps nage

    En dehors des ères

    Sur les plages

    De mon calendrier

    Je dessine ton visage

    Je n’arrache aucun jour

    Même le plus replié


    Chaque minute

    Est un vers

    Libérant mon poème

    De sa tension intérieure


    Qu’importe le temps

    Qu’il me reste

    A tenir sur un parcours

    Sentant bon

    La douceur de renaître !

    Maria Zaki (Inédit, 2011).

    Commentaires :

    Luc dit :

    09/06/2011 à 14:38

    J’aime bien ce poème, surtout la chute qui me fait penser à une phrase de Marguerite Yourcenar : “Personne ne sait encore si tout ne vit que pour mourir ou ne meurt que pour renaître”. Amitiés

    Les commentaires sont fermés.